Communiqué de presse:

Une délégation de 20 responsables de partis Verts de tous les continents se rendra à Bogota du 31 octobre au 6 novembre dans le cadre d'une action internationale de solidarité avec Ingrid Bétancourt, Clara Rojas et tous les otages colombiens. Cette délégation sera conduite par Grazia Francescato, porte parole du Parti Vert européen, et Alain Lipietz, député européen président de la délégation Communauté Andine, et Sergio Coronado, porte-parole des Verts.


Des Verts du Luxembourg, des Pays-Bas, d’Italie, d’Australie, des Etats-Unis, du Brésil, du Mexique, du Niger, de Mongolie, du Japon et de Taiwan donneront à cette délégation sa dimension mondiale. Les Verts français seront représentés, outre Alain Lipietz et Sergio Coronado, par Patrick Farbiaz, délégué aux relations internationales. Cette action de solidarité répond à une proposition des Verts français, qui a été adoptée par le Parti Vert Européen qui en a délégué la réalisation aux Verts français en liens avec les Verts colombiens.

Les Verts mondiaux entendent ainsi montrer publiquement à l’opinion publique colombienne, au président Uribe et aux FARC le prix qu’ils attachent à la libération de l’ensemble des otages colombiens, dont Ingrid Betancourt et Clara Rojas qui ont été enlevées par les FARC, il y a près de quatre ans alors qu’elles menaient leur campagne de candidates à la présidence et à la vice-présidence au nom du Partido Verde-Oxigeno. Les Verts sont convaincus qu’une très forte pression internationale est nécessaire pour pousser le président Uribe et les FARC à un accord humanitaire.

La délégation des Verts s’associera à la manifestation des parents de victime, et aura de nombreux entretiens avec de nombreuses organisations et personnalités colombiennes comme Luis Eduardo Garzon, maire de Bogota, Luis Carlos Restrepo, commissaire à la paix du gouvernement, Mgr Luis Augusto Castro, président de la conférence épiscopale, des forces politiques de la gauche démocratique (Pole démocratique indépendant, Front Social et politique), des syndicats, des ONG, etc.

Elle mettra en lumière également les nombreux dégâts environnementaux consécutifs au conflit aux côtés des associations de protection de la nature, et annoncera les mesures que les Verts mettront en place de façon permanente en faveur des otages.

Sergio Coronado, porte-parole national

Mathieu, notre avocat, a rencontré Sergio Coronado avant son départ. Ce dernier s'est montré sensible au cas de Marc. Mathieu lui a remis un dossier sur la disparition ainsi que des photos. A suivre.