Samedi dernier à la Boule noire. « Otra, otra ». Tu n’étais pas dans les vestiaires, à la place qui fut la tienne. Sur la piste, la boule à facettes faisait tournoyer des copeaux de lumière sur le visage des garçons. Sauf sur le tien. Pas là. Ailleurs. Trop loin. Hors d’atteinte. T’es où Marco ? Déjà dans les étoiles ou toujours dans la forêt ? Deux ans après que tu as disparu, quelque part en Amazonie, le mystère reste entier. La douleur de l’absence aussi. Putain, deux ans ! Il y a quelques années ce gimmick que les Guignols avaient plaçé dans la bouche de Chirac nous faisait marrer. Aujourd’hui, on trouve ça pas drôle du tout. Deux ans. Deux ans d’absence, de doute, d’espoir, de manque. Deux ans de silence. Mais ce silence, aussi lourd soit-il, ne nous a pas écrasé. On est toujours debout Marco. Et, mieux, de plus en plus nombreux. On vient de lancer un comité de soutien afin d’amplifier le son de notre voix et de donner plus de poids à nos actions. Grâce à la magie de la technologie, ton nom circule à la vitesse de la lumière sur le réseau. Des mails de soutien affluent chaque jour sur le site qui t’est consacré. De la France entière, des gens que nous ne connaissons pas manifestent leur compassion à ton égard et leur soutien en rejoignant le comité. Cela nous fait chaud au cœur. C’est toujours émouvant la solidarité. Alors, si t’es encore parmi nous, tiens bon Marco. Deux ans après, on ne t’as pas abandonné. On n’a pas renonçé à la joie de te retrouver.
Bientôt, une chanson consacrée à Marc, chantée par Clarika, sera disponible au téléchargement sur ce blog ou sur le site de Marc. Un concert de soutien devrait être organisé également en janvier. Nous en reparlerons.
Pour rejoindre le comité de soutien, merci d'envoyer un mail à contact@marc-beltra.info

PS: Aujourd'hui donc, cela fait deux ans que Marc a disparu. Pas un mot dans la presse. Pas un mot sur les ondes. Sans commentaire.