Desaparecido

13 avril 2008

Guy-André Kieffer, disparu également depuis 4 ans...

Quatre ans après l'enlèvement de Guy-André Kieffer, la mobilisation se poursuit : un portrait du journaliste accroché sur la façade de l'hôtel de ville du 20e arrondissement de Paris

Un rassemblement est organisé le 16 avril 2008 à 11 heures, en présence d'Osange Silou-Kieffer, de Cannelle Kieffer et de Frédérique Calandra, maire du 20e.

Reporters sans frontières et la famille de Guy-André Kieffer, avec le soutien de la mairie du 20e arrondissement, dévoileront le portrait du journaliste, enlevé en 2004 à Abidjan, sur la façade de l'hôtel de ville, place Gambetta, à Paris, le 16 avril 2008 à 11 heures.

"La vérité se fait attendre depuis quatre ans. La présence permanente du visage de Guy-André doit servir à rappeler que l'affaire n'est pas close et que beaucoup reste à faire pour que justice soit rendue. Tous ceux qui, comme nous, sont attachés à cette exigence, sont appelés à venir soutenir ses proches le jour de ce triste anniversaire", ont déclaré l'organisation et la famille.

Le 16 avril 2008 à 11 heures, place Gambetta, Reporters sans frontières et la famille du journaliste annonceront par ailleurs une initiative commune élaborée avec Frédérique Calandra, maire du 20e arrondissement, pour que Guy-André Kieffer ne soit pas oublié par les Parisiens.

Posté par Mig1975 à 17:35 - Commentaires [17] - Permalien [#]


31 mars 2008

Marche blanche pour Ingrid le 6 avril

Lorenzo appelle à la marche blanche 6 avril
Vidéo envoyée par agirpouringrid

Alors que l'état de santé d'Ingrid est alarmant, il est temps qu'un mouvement citoyen d'une ampleur historique réclame sa sortie de l'enfer. Le 6 avril 2008, venez tous marcher, habillés de blanc, pour cette marche en faveur de la paix et de la libération d'Ingrid Betancourt et de tous les otages de Colombie. Rassemblons-nous à Paris, Nice, Toulouse,Avignon, Strasbourg, Montpellier, Marseille, Bordeaux... Plus d'infos et de détails sur www.agirpouringrid.com

Nous participerons bien sûr à cet événement. Venez nombreux!

A Paris, départ place de l’Opéra à 14H30 .
La manifestation aura lieu en présence de la famille d’Ingrid Betancourt, d’élus, d’anciens otages et de personnalités des mondes artistique et sportif. Plusieurs animations seront proposées au long de la marche : un chœur de gospel, une troupe de danseurs colombiens et une compagnie de batucada se succèderont pour emmener et entraîner une manifestation que nous voulons historique et déterminante.

Posté par Mig1975 à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2008

Marco au 20H de TF1


Les 1500 jours d'absence de Marc n'ont pas trouvé beaucoup d'échos dans les médias. Etonnant non? Alors merci à PPDA pour y avoir pensé.

Posté par Mig1975 à 00:21 - Commentaires [10] - Permalien [#]

11 janvier 2008

1 500 jours d'absence...


"Marco" chanté par Clarika

(trouvé sur Dailymotion)

Posté par Mig1975 à 00:39 - Commentaires [6] - Permalien [#]

04 janvier 2008

Bon anniversaire mon Marc

26 ans aujourd'hui! Quand tu es parti pour la Colombie tu en avais 21! Dur de ne pas voir le visage de son enfant depuis tant de temps et sans savoir POURQUOI
Marc tu es dans tous mes moments de cette longue attente........
Je ne lâche pas, on finira par savoir, se retrouver!
Françoise

OTRO MAS !!!!
Bon anniversaire mon Marco, une fois de plus, tu n'es pas là pour souffler tes 26 bougies ! Tu nous manques toujours autant, tu es partout autour de moi mais ce n'est jamais toi. Il n'y a pas de mot pour exprimer cette absence ! Je t'aime !
Claire

Desaparecido. Ce mot a la sécheresse d’un verdict. Il me laisse comme tétanisé. Je ne comprends plus rien. C’est quoi cette histoire de disparition ? Que t’ait-il arrivé, Marco? Où es-tu ? Pourquoi, une nouvelle fois, n’es-tu pas là pour ton anniversaire ? Tu ne dis rien. Tu te contentes de me regarder avec ce léger sourire teinté d’ironie. Vas y, cherche, sembles tu me dire. Mais je reste immobile. Mon regard sur ton visage. Ton rire dans ma tête. Dehors, le faisceau de la Tour Eiffel balaie la nuit. A quand la fin du cauchemar ? Bon anniversaire Marco.
M.

Vidéo de Clarika chantant "Marco"

Posté par Mig1975 à 23:42 - Commentaires [7] - Permalien [#]


04 décembre 2007

Quatre ans

En ce début décembre, cela fait quatre ans que nous sommes sans nouvelles de Marc. Quand je relis ce que j'écrivais pour les trois ans de sa disparition, je me dis que je pourrais faire ici un copié-collé, qu'il n'y a pas un mot à changer. Il y a juste un an de plus. Un an de plus où rien n'a bougé. Juste un peu plus de poussière sur un dossier refermé sur l'intime conviction d'un juge.  Refermé mais pas clos. Prêt à s'ouvrir à nouveau si un nouvel élément  le nécessitait. Mais comme personne ne se bouge pour ramener cet élément nouveau, le dossier n'est pas prêt de se rouvrir. Pourtant, il y aurait des choses à faire. Un certain nombre de témoins ont été interrogés individuellement par les enquêteurs français. Leurs témoignages sont contradictoires.  Ces contradictions auraient pu être levées lors de confrontations entre témoins. Aucune n'a été organisée. La piste du Putumayo - affluent de l'Amazone qui sert de frontière naturelle entre la Colombie et le Pérou, à proximité duquel trois témoignages, recueillis en septembre 2004, prétendaient avoir vu Marc -  n'a jamais été exploitée comme elle aurait dû. Enfin, plus de onze mois après avoir authentifié les affaires de Marc - retrouvées en aôut 2004 - nous attendons toujours les résultats de l'analyse scientifique.

En ce début décembre aussi, il y a eu ces images que l'on n'attendait plus. Celles d'une Ingrid visiblement affaiblie mais vivante. Et puis cette lettre si poignante, ce témoignage si émouvant du calvaire qui est le sien depuis six ans bientôt. Obligé de verser des larmes devant tant de souffrance, d'humilité et de courage. Mais on sent que les choses bougent. Désormais quelque chose s'est enclenché qui devrait aboutir à une proche libération d'Ingrid. Toutes nos pensées vont vers Mélanie, Lorenzo et les proches d'Ingrid. Courage! La fin du cauchemar est pour bientôt.

bandeau_preuves_ingrid_2_468x60

Merci à tous ceux qui nous témoignent, ici, de leurs encouragements et de leur soutien.

Posté par Mig1975 à 23:38 - Commentaires [30] - Permalien [#]

16 septembre 2007

Trois chanteuses pour les otages du monde

Clarika - notre fidèle et énergique porte-voix :) - Adèle et Jeanne Cherhal seront en concert pour Otages du monde, le 25 septembre, salle Bleu Pluriel à Trégueux. Auparavant, à 18H30, un débat aura rassemblé autour de Benoit Duquesne, Jean Louis Normandin, ex-otage au Liban, Jean-Jacques Le Garrec, ex-otage à Jolo, Juan-Carlos Lecompte, mari de Ingrid Bétancourt, Osange Silou-Kieffer, épouse de Guy-André Kieffer, journaliste disparu en Côte d'Ivoire et nous-même. Merci, amis Bretons, de venir nombreux soutenir le formidable travail de Otages du monde.

Concernant la disparition de Marc, rien de nouveau hélas. L'instruction est au point mort. Nous attendons depuis neuf mois, le résultat de l'analyse, par la police scientifique, des affaires de Marc, retrouvées en août 2004. Neuf mois. Avec notre avocat, nous allons prochainement remettre au juge d'instruction nos remarques quant à ce nous estimons être des faiblesses dans le déroulement et les conclusions de l'instruction. Aujourd'hui, il n'y a que deux certitudes dans le dossier de Marc: la date d'obtention de son visa pour entrer au Brésil et ses affaires retrouvées. Tout le reste n'est que supputations et hypothèses. Nous ne pouvons pas nous en satisfaire.

Posté par Mig1975 à 16:02 - Commentaires [14] - Permalien [#]

04 janvier 2007

Feliz cumpleaño

25 ans. C’est un âge qui va bien à beaucoup de monde. Une sorte d’état de grâce où se mélangent, en une combinaison parfaite, traces d'adolescence et prémices de l’âge adulte. La vie est à prendre et ça tombe bien car on ne demande que ça. Tellement de rêves  à vivre enfin. The sky is the limit. Je suis sûr que tu dois être très séduisant à 25 ans, Marco. Où que tu sois, bon anniversaire.

Posté par Mig1975 à 00:19 - Commentaires [52] - Permalien [#]

02 décembre 2006

Trois ans

Trois ans que Marc a disparu. Trois ans d’un lourd silence chargé de toutes les angoisses et de tous les espoirs. A la fin du mois dernier, le juge chargé de l’enquête sur la disparition de Marc s’est  rendu en Colombie accompagné d’un policier de la Brigade criminelle. Deux ans après leur premier voyage qui, lui même, avait eu lieu un an après la disparition de Marc. Cool. Ces délais insupportables sont, pour une grande part, imputables à l’absence d’implication politique dans ce dossier. J’ai déjà dit ce que je pensais de ce « deux poids deux mesures » dans une démocratie comme la nôtre. Abject. Mais ces délais insupportables sont également imputables aux lenteurs de la machine judiciaire. Dans cette pré-campagne électorale, on entend beaucoup parler de sécurité mais pas beaucoup de justice. Or il est urgent de doter la Justice de moyens supplémentaires pour qu’elle puisse exercer sa fonction avec célérité et sérénité. Je ne peux m’empêcher de penser à tous ces prévenus qui croupissent dans des prisons surpeuplées en attendant qu'un juge ait le temps d'ouvrir leur dossier.

Le juge et le policier français qui l’accompagnait ont passé deux semaines sur place, à Leticia. Ils ont travaillé avec la coopération effective et efficace de la police fédérale brésilienne – Marc, bien que séjournant en Colombie, est supposé avoir disparu sur le Javari, affluent de l’Amazone qui sert de frontière naturelle entre le Brésil et le Pérou. Ils ont confirmé des choses qu’ils savaient déjà. Ils ont écarté des pistes. En ont exploré d’autres. Et ils sont revenus avec une conviction : Marc a été victime d’un acte criminel. Le problème est que cette conviction n’est étayée par aucune preuve ni aucun témoignage. Les enquêteurs sont incapables de nous dire où Marc aurait été tué, ni par qui ni comment. Leur conviction s’appuie sur un faisceau de présomptions liées au contexte de la disparition de Marc : une zone de trafics divers qui génèrent des attitudes criminogènes, une loi du silence omniprésente, une nature sauvage où il est très facile de faire disparaître un corps, d’autres disparitions jamais élucidées, aucune revendication d'enlèvement. Si l’on ajoute à cela le temps écoulé, la raison voudrait que l’on se fasse à l’idée que nous ne reverrons jamais Marc. Nous entendons ces arguments. Nous les comprenons. Mais force est de reconnaître qu’il nous est extrêmement difficile de les accepter. En l’absence totale de preuve il nous est impossible de tirer un trait définitif sur l’espoir. Le temps, peut être, nous y aidera.  En attendant, il faut continuer de vivre avec la douleur de l’absence et du doute.
Merci à tous ceux qui nous ont manifesté leur soutien sur ce blog ou par mail. Nous n’avons pas toujours répondu mais nous avons toujours été touchés par ces messages d’espoir et d’encouragement. Merci à Jean Jacques Nyssen pour « Marco ». Merci à Clarika qui, lors de ses concerts, a largement contribué à faire connaître l’histoire de Marc. Merci à tous les artistes qui ont participé au concert de soutien. Merci à Mathieu, notre avocat. Merci à Raphaël pour son implication. Merci aux journalistes qui ont bien voulu donner un écho à notre combat. Merci à tous ceux que j'oublie et qui nous ont aidé à un moment ou un autre. Merci à tous et gardons, quelque part dans notre tête, une petite lueur d’espoir. Peut être que Marc la verra et qu’elle le ramènera jusqu’à nous.

Jeudi dernier nous apprenions que les tests ADN confirmaient que les restes trouvés dans un parc du Népal, mi novembre, étaient bien ceux de Céline Henry. Je n’ai pas connu Céline ni aucun de ses proches. Mais je suis très triste. Les circonstances de la disparition de Céline et le parcours du combattant suivi par sa famille pour essayer de la retrouver sont tellement semblables à ce que nous avons vécu avec Marc , que cela nous les a rendu proches sans que jamais on se soit rencontré. Aujourd’hui leur douleur est la nôtre. Quand je regarde la photo de Céline, que je lis son parcours, je devine la générosité qui devait être la sienne et je me dis qu’elle et Marc auraient certainement été amis si leur désir de découverte et de rencontre de l'autre avait fait se croiser leur route. Adieu Céline. Bon courage à tous ceux qui l’ont connue et aimée.

Posté par Mig1975 à 21:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]

20 juin 2006

Lendemain de fête

La Boule noire me fout toujours les boules… Pour ceux qui ne le savent pas, quand Marc était étudiant à Paris, il tenait le vestiaire de la KABP, une soirée mensuelle qui avait lieu dans cette salle. Chaque fois que je m’y rends, j’ai un pincement au cœur en passant devant l’étroit local. Je revois Marc, toujours souriant, les mois d’hiver, où il passait des heures à trimballer les lourds manteaux, comme les mois d’été où il veillait sur les sacs à dos et les casques en sirotant une bière. Alors, hier soir, forcément, le pincement était plus fort que d’habitude. Sa présence était plus palpable. D’abord, il y avait ce portrait qui nous narguait avec son petit air insolent de mousquetaire bravache. 900 jours les gars. Je vous parie que j’arrive à 1 000 sans forcer. T’as raison Marco, t’as déjà gagné. Aujourd’hui, le décompte des jours sans toi affiche 930 jours. Il reste 10 jours avant la fin du mois. Dehors, les effluves de crème solaire et le retour des tongs nous rappellent que l’été est proche. Dans quelques semaines, la France va entrer dans la torpeur estivale. Impossible qu’il se passe quelque chose dans les deux mois qui viennent. Soixante jours de plus « à guetter un hélicoptère ou un bateau » et banco ! 1 000 jours au compteur. T’es un champion Marco !
Ce portrait donc. Ensuite, toutes ces notes et ces paroles qui vibraient pour lui, étreignant sur leur passage le cœur de ceux qui l’aiment et qui l’attendent comme celui de ceux qui le découvrent et le soutiennent. Merci les artistes ! Merci pour votre disponibilité, pour votre énergie, pour votre solidarité. Merci Clarika, Jean-Jacques, Vincent, Alex, Ben, Doriand, Peter, Flow Vibes, Jérémie, Lady Chatterton, Raison 2+. Merci pour ce concert intime et plein d’émotion. A une autre fois, peut être. Avec Marco.
Merci également à Guy, Christophe, Carole, Bertrand, Angela, François, Julien, Jean-Paul et tous ceux que j’oublie et qui ont permis à ce concert d’avoir lieu. Vinceremos !

Posté par Mig1975 à 23:46 - Commentaires [29] - Permalien [#]